RSS Feed

Non au goût sucré?


Je ne sucre plus mes boissons

Café ou thé : on diminue petit à petit la quantité de sucre ajouté – de 2 ou 3 morceaux, on passe à 1, puis ½ – jusqu’à les boire nature ! Si cela paraît trop amer, pour le café, on essaie d’autres marques que celle habituellement consommée, et on le prépare plus ou moins fort, jusqu’à trouver la concentration adéquate. Si ça ne passe vraiment pas, on abandonne : peut-être n’aime-t-on pas le café ! Pour le thé et les tisanes, on recherche les variétés les moins amères et les versions aromatisées.

J'évite les produits sucrés du commerce

Bonbons, pâtes à tartiner, biscuits et gâteaux industriels, confitures, desserts lactés, pâtisseries, barres chocolatées, glaces… elle est longue la liste des produits sur-sucrés ! Comme on ne peut pas gérer la quantité de sucre qu’ils contiennent, on les évite purement et simplement. Dur de s’en passer ? Au début, on s’autorise ponctuellement leurs versions édulcorées.

Je privilégie le “sans sucres ajoutés”

Cette mention encadrée par la loi signifie que le produit (jus de fruit, compote, yaourt…) n’a pas subi d’ajout de sucres (saccharose, fructose, sirop de glucose) lors de sa fabrication. On vérifie dans la liste des ingrédients que ceux-ci n’ont pas été remplacés par des édulcorants, et on ne confond pas “sans sucres ajoutés” et “allégé en sucre”. Par exemple, les compotes allégées en sucre contiennent quand même du sucre ajouté, mais moins que dans une compote normale. Celles sans sucre ajouté ne contiennent que celui présent dans la pomme.


Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square