RSS Feed

Les malformations cardiaques à la naissance

Pour plus comprendre le fonctionnement du coeur, il faut se plonger dans le liquide amniotique. Placenta et cordon ombilical permettent au futur nourrisson de respirer. Mais qu'en est-il après l'accouchement ? Pourquoi certains enfants présentent-ils dès la naissance une malformation cardiaque ? Et surtout, peut-on y remédier et comment ? 

Les malformations cardiaques des enfants sont des pathologies peu fréquentes, elles concernent en moyenne huit bébés sur mille à la naissance. Mais pour les parents, elles sont particulièrement angoissantes. La plupart des cas, ces malformations sont découvertes après la naissance, parfois même plus tard durant l'enfance ou à l'âge adulte.

Le coeur est divisé en deux grandes parties séparées par une cloison. La partie droite récupère le sang veineux pauvre en oxygène et l'envoie au poumon. Une fois chargé en oxygène, le sang revient au coeur mais dans la partie gauche pour être propulsé dans l'aorte et distribué dans tout le corps. Il s'agit du trajet normal du sang quand on a un coeur d'adulte. 

Mais le coeur du nourrisson peut présenter des différences anatomiques, héritées de sa vie foetale. Dans le ventre de la mère, le foetus baigne dans un liquide, il ne respire pas d'air. Le sang ne s'oxygène pas grâce aux poumons car ils ne sont pas encore fonctionnels mais grâce au placenta. Le sang n'est donc pas obligé de suivre le même trajet que celui d'un coeur adulte, il va emprunter des raccourcis. Le premier est un vaisseau supplémentaire, une sorte de pont qui permet au sang de rejoindre directement la circulation générale. Le deuxième raccourci est la présence d'un petit trou. Le sang peut alors passer directement de l'oreillette droite à l'oreillette gauche.

Normalement à la naissance, les raccourcis disparaissent. Les cloisons se referment et le sang s'oxygène en passant par les poumons. Quand les raccourcis persistent ou quand une autre anomalie perturbe le trajet